Archives du tag ‘UNIKIN

Unikin, une partie de l’Université en voie d’être spoliée   Leave a comment

Des étudiants s'opposent à la spoliation de l'Unikin.

Des étudiants s’opposent à la spoliation de l’Unikin.

La portion du terrain compris entre le home 30 et le groupe scolaire Mont Amba  dans l’enceinte de l’université de Kinshasa (UNIKIN) est l’objet d’une spoliation menée de main de maitre par les chefs coutumiers,  les membres du Conseil d’administration de l’UNIKIN et d’un bon nombre de ses agents de l’université habitant le cave apprend-t-on  des étudiants cette institution universitaire et d’autres sources digne de foi. Ce terrain qui abrite la clinique universitaire, le CNPP, ainsi que d’autres départements, appartient à l’UNIKIN  depuis 1954. La tentative de spoliation remonte en 1992.  Cette tentative a été motivél’arrêté de 1994 du ministre des affaires foncières de l’époque. Cet arrêté a été vite abrogé par son successeur pour  arrêter l’hémorragie et  reconnaitre les 426 hectares qui ont été remis à l’université de Kinshasa. A en croire les différentes sources, depuis un certain temps, le dossier  connait un rebondissement avec la distribution de terrains à des tierces personnes. Ces gens ayant reçu  l’assurance des chefs coutumiers ont déjà apprêté les martiaux de construction pour étamer les travaux. Mais ces derniers sont empêchés jusque-là les étudiants en colère qui veulent becs et ongles protéger les quelques hectares qui restent encore. Lire la suite »

Publicités

Publié 19 décembre 2012 par rachidimabandu dans Nos réalités

Tag(s) associé(s) : , ,

Unikin, prieurs et amoureux se côtoient la nuit à l’amphithéâtre   Leave a comment

IMG_1250

A la nuit tombée, l’amphithêatre de l’Unikin se transforme en un lieu de débauche.

L’amphithéâtre Léon de Saint-Moulin de l’Université de Kinshasa n’est plus que l’ombre de lui-même. Cet ouvrage, parmi les premiers de la cité universitaire, où a été organisé une première collation des grades académiques en 1972 devient a perdu son éclat d’antan et donne l’impression d’un bâtisse inachevé et où les étudiants se livrent pour certains à la fornication et pour les autres à des veillées des prières.

Endroit idéal pour le repos et la réflexion la journée, l’amphithéâtre, contrairement aux apparences, connaît une intense activité saine et malsaine la nuit. Les deux poteaux électriques fournissant de l’éclairage à l’espace la nuit sont devenus vétustes et n’offre plus de lumière pendant la nuit à l’amphithéâtre de l’Unikin. Face à l’obscurité criante, il s’y développe plusieurs comportements des dépravations des meours enregistrés dans le campus. Interrogés, certains étudiants internés dans les homes attestent que ce site, la nuit tombée, se transforme en un lieu notoire de la formation. « Pendant la nuit, l’obscurité est totale. Plusieurs étudiants s’y amourachent. Il n’est pas rare, en se promenant la nuit, de constater que les prieurs et les amoureux se côtoient dans l’amphithéâtre, l’obscurité aidant ». Des témoignages recueillis sur place à la colline inspirée renseignent que ce phénomène ait lieu sous l’œil passif des gardes universitaires censés sécurité le site la nuit. Lire la suite »

Publié 3 décembre 2012 par rachidimabandu dans Nos réalités

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

La pratique de la bleusaille interdite à l’Université de Kinshasa   Leave a comment

L'UNIKIN ne veut plus des mauvaises pratiques telle que la bleusaille.

L’UNIKIN ne veut plus des mauvaises pratiques telle que la bleusaille.

Le secrétaire général académique de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) interdit strictement la pratique de la bleusaille, cette pratique qui consiste à donner une « leçon » aux nouveaux étudiants recrutés en premier graduat, au sein de cet établissement universitaire. Ce, après l’ouverture de l’année académique 2012-2013 présidée par le ministre de l’Enseignement universitaire et recherche scientifique (ESURS). Lire la suite »

Publié 28 octobre 2012 par rachidimabandu dans société

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :