Archives du tag ‘Guerre à l’Est de la RDC.

Rutshuru : le M23 se déchire en deux factions!   Leave a comment

Runiga, le chef contesté du M23.

Runiga, le chef contesté du M23.

Dimanche 24 février 2013 à 19h 05 (heure locale), un groupe de militaires commandés par le colonel Sultani Makenga, recherché par la justice internationale, a tenté de désarmer le président du Mouvement du 23 Mars 2009, dit M23, le pasteur Jean-Marie Runiga à sa résidence de Bunagana, sans y parvenir, indiquent des sources locales. C’est un autre groupe dirigé discrètement par le général déchu Bosco Ntaganda, un autre officier rebelle recherché par la Cour Pénale Internationale et qui téléguiderait une faction de cette même rébellion, sous le commandement du colonel Baudouin Ngaruye (lui aussi cité dans les rapports internationaux pour crime de guerre à l’est de la RD Congo), qui aurait réussi à extirper Runiga de la menace de Makenga. Lire la suite »

Publicités

Publié 25 février 2013 par rachidimabandu dans Politique

Tag(s) associé(s) : , , ,

Tshisekedi, le M23 exige à Kabila de démilitariser sa résidence à Limete   Leave a comment

Le M23 veut voir Tshisekedi libre de tout mouvement.

Le M23 veut voir Etienne Tshisekedi libre de tout mouvement.

Les rebelles de M23, qui occupent encore la ville de Goma, accepte de se plier aux résolutions de Kampala, mais pose des cautions avant la mise en pratique des recommandations de l’Union africaine d’ici  vendredi 30 novembre. par la voix de son président, le M23 pose comme, entre autres conditions au régime de Kabila, la démilitarisation de la résidence de Limete de l’opposant Etienne Tshisekedi qui vit depuis bientôt une année en résidence surveillée. Le M23 attend notamment de Kabila la libération de tous les prisonniers politiques retenus à l’ex prison de Makala et dans d’autres lieux des services de sécurité. Lire la suite »

Publié 27 novembre 2012 par rachidimabandu dans Politique

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Goma tombé, panique générale à Bukavu !   1 comment

La situation à Goma inquiète les habitants de Bukavu.

La situation à Goma inquiète les habitants de Bukavu.

La prise de Goma par les rebelles provoque une intense panique parmi les populations à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu.  Des témoins notent une baisse sensible du trafic lacustre entre les deux villes du Nord et Sud-Kivu où les ONG internationales dénombrentla présence de plusieurs familles fuyant les hostilités à Goma.

La prise de Goma n’arrange guère la population de Bukavu craignant une crise alimentaire. Car d’après les statistiques, les bateaux transportent en moyenne 300 tonnes de vivres par jour entre le Nord et le Sud-Kivu. Lire la suite »

Publié 20 novembre 2012 par rachidimabandu dans Politique

Tag(s) associé(s) : , , , , ,

%d blogueurs aiment cette page :