Archives du tag ‘ecole

75% d’élèves de Kinshasa viennent à l’école sans manger !   Leave a comment

Les élèves de Kinshasa victimes de la pauvreté de leurs familles.

Les élèves de Kinshasa victimes de la pauvreté de leurs familles.

Au moins 75% d’élèves kinois arrivent à l’école affamés. Cette nouvelle alarmante aux allures d’un « génocide » social est le résultat d’une enquête menée par le Programme national de santé scolaire et universitaire (PNSSU) auprès de dix écoles de Kinshasa, dont quatre situées au centre de la ville et six dans la périphérie. Lire la suite »

Publicités

Publié 8 octobre 2012 par rachidimabandu dans société

Tag(s) associé(s) : , , , ,

Frabemar Srl participe à la réhabilitation de l’école Lukunga à Ngaliema   Leave a comment

M. Massimo, Président de la société italienne Frabemar

M. Massimo, Président de la société italienne Frabemar

Les bâtiments abritant l’Institut Lukunga I et II et l’EP Lukunga I & IV ne sont plus ce qu’ils étaient il y a quelques années. Cet établissement scolaire situé sur Mission n°16 au quartier Mama Yemo dans la commune de Ngaliema vient de subir une cure de jouvence grâce à la réhabilitation rendu possible notamment par l’entreprise italienne du fret maritime Frabemar Srl. Lire la suite »

Publié 30 septembre 2012 par rachidimabandu dans Infrastructures

Tag(s) associé(s) : , , , , , , ,

14 lauréats de l’YMCA sur le marché de l’emploi   1 comment

Les lauréats

L’Ecole internationale d’apprentissage des métiers (EIAM), située dans l’enceinte du stadium YMCA, a lancé pour sa 6ième promotion 14 lauréats sur le marché de l’emploi. La cérémonie officielle de remise de diplômes a eu lieu le samedi 22 septembre dernier, dans la commune de Kalamu.

Au total 14 jeunes filles, filles mères et désœuvrées viennent d’obtenir leurs diplômés d’une formation d’une année et demie. Parmi elles, 13 finalistes terminent en esthétique et coiffure et une en hôtesse d’accueil. Les finalistes des autres options comme l’hôtellerie et restauration, la Coupe et couture poursuivent leur stage. La mention grande distinction (87%) a été décernée à Sylla Yembe Shillah de l’esthétique et coiffure, suivie de Basisa Nsona Nadine, Mongolo Sagesse, Théthé Yaya Kaibongo, Aurèlie, Gyslaine Matswaka. Elles se sont réjouies des résultats obtenus tout au long de leur parcours à l’Ecole internationale des métiers(EIAM) de l’YMCA.

Prenant la parole, le secrétaire général de l’YMCA(EIAM), M. Benoit Ilunga Tshipama, a d’abord souligné l’adage selon lequel éduquer un homme c’est former un individu, mais éduquer une femme c’est éduquer toute une nation  » avant de rappeler que l’Ecole internationale d’apprentissage des métiers ne forme pas seulement la femme du métier, mais aussi celle du ménage et d’avenir pour le développement d’un pays qui se vit meilleur.

Il a aussi remercié les parents pour la confiance faite à l’YMCA (EIAM) pour l’encadrement, la formation et l’éducation de leurs filles. « Nous demeurons très reconnaissants pour nous avoir confié la mission de former, d’encadrer et d’éduquer vos enfants qui ne sont plus des produits bruts, mais devenus aujourd’hui produits finis, très utiles pour elles-mêmes et pour la nation tout entière « .

Benoît Ilunga Tshipama s’est adressé aux finalistes couronnés en ces termes : « Pour tous les finalistes couronnés, la RDC a besoin de cadres formés qui peuvent se mettre au service du pays dans divers domaines. Ainsi, témoignez à travers l’YMCA(EIAM) toute la formation que vous avez reçue. Vous avez la charte qui doit régir votre conduite, vous avez une dette morale vis-à-vis de vos familles respectives et vis-à-vis de toute la nation congolaise, elles attendent beaucoup de vous pour leur épanouissement. Ne dormez pas sur vos lauriers car vous avez reçu votre formation avec amour et détermination. Vous devez à votre tour travailler et donner avec amour cette formation reçue en guise de contribution au développement par l’amélioration des conditions de vie de la population et de la modernité de notre pays « .

Poursuivant son adresse, Benoît Ilunga Tshipama, a remercié et félicité tout le corps professoral et tous les membres de l’YMCA pour leur dévouement bénévole à la formation des lauréates et lauréats de chaque promotion de l’YMCA(EIAM). Le Secrétaire général de l’YMCA, a promis à la lauréate d’hôtesse d’accueil un job dans les grandes sociétés d’aviations de la ville avant d’assurer aux autres diplômées des postes au nouveau centre YMCA érigé à Lubumbashi dans la province du Katanga.

Enfin le secrétaire général de l’YMCA (EIAM), a rappelé que cet endroit est un site historique, unique en son genre, implanté dans plusieurs pays du monde depuis 1844, et en RDC en 1847 avec des objectifs principaux visant à assister, éduquer et former toutes les jeunes filles, filles mères et désœuvrées. Pour lui, l’YMCA(EIAM) est donc champion dans l’encadrement, la formation. Elle continue à se battre pour la promotion des jeunes filles depuis plusieurs années avant de signaler que 70% des filles étudient presque gratuitement contrairement aux autres écoles de formation.

Prenant la parole à son tour, la directrice de l’EIAM, Mme Espérance Makiese Bakonga, a déclaré :  » il n’est un secret pour personne qu’éduquer une femme c’est éduquer toute une nation. C’est ainsi que nous sommes très fiers aujourd’hui de mettre sur le marché de l’emploi des jeunes filles et mères désœuvrées, utiles dans la société au lieu de s’adonner à des divagations dénigrantes des valeurs dues à la femme ».

Elle, a ensuite remercié de tout cœur le secrétaire général de l’YMCA et ses collaborateurs, le corps enseignant et les lauréates en les souhaitant une longue vie avant d’appeler la prochaine promotion de tenir bon en se servant de l’exemple de leurs aînés.

A leur tour, les lauréats par le biais de leurs collègues ayant reçu de la mention grande distinction, ont remercié le secrétaire général, tout le corps professoral de l’EIAM, pour l’encadrement reçu tout au long de leur parcours en ces termes :  » nous remercions le secrétaire général de l’YMCA pour son initiative d’encadrement de la jeunesse congolaise, la directrice et les coordonnateurs des écoles de l’YMCA, au corps professoral ,pour leur dynamisme et l’initiative du bon fonctionnement de ces institutions d’enseignements. Malgré leurs multiples occupations, ils ont tous conjugué des efforts pour encadrer et former les jeunes filles, filles mères et désœuvrées. Nous leur sommes très reconnaissant « .

Publié 24 septembre 2012 par rachidimabandu dans société

Tag(s) associé(s) : , , ,

%d blogueurs aiment cette page :